Avec Via Septemtriones Templi, dans les couloirs du temps, à Caudry (1/7)

logo la voix du nordLundi 6 mai 2013

.

Avec Via Septemtriones Templi,

dans les couloirs du temps,

à Caudry (1/7)

.

C’était il y a bien longtemps: deux enfants, lui moine Templier, elle sœur hospitalière, voulant se rendre en Croisades, se perdirent sur la Voie des étoiles, égarés entre mille époques sur le Chemin des commanderies. Toute cette semaine, suivons Adam et Alix dans leur périple, entre Caudry et Villers-Outréaux, le long d’une route qui des millénaires plus tard, ce dimanche 12mai, sera inaugurée par l’association Via Septemtriones Templi…

DSCF8769

Dans un passage voûté, une pierre gravée, vouée notamment à éloigner le mauvais œil.

.

Soudain, l’apparence du bourg où ils se trouvaient se transforma, et de larges bâtisses aux façades ouvragées s’élevèrent, côtoyant de minuscules maisons collées les unes aux autres, et d’autres bâtiments encore, longs et percés de multiples fenêtres d’où s’échappaient une foule de vifs martèlements. Adam était un homme, il avait 14 ans ; qui plus est, il était moine templier, et donc un guerrier, chargé de protéger le chemin qu’ils empruntaient céans avec la douce Alix. « Diablerie ! » s’écria-t-il, tirant l’épée hors du fourreau, persuadé d’être le jouet du Malin. Il voulut s’élancer vers l’édifice qui résonnait de cliquètements, mais sa compagne retint son bras, lui désignant une silhouette à quelques encablures. « Viens,mon ami, l’apaisa Alix ; allons voir ce vieillard et tâchons de savoir où nous nous situons, et comment retrouver la route de Jérusalem. »

S’approchant de l’ancien, les enfants discernèrent l’objet de ses efforts, un imposant monstre de bois et de fer émettant le même bruit infernal que ceux dissimulés dans le ventre du bâtiment, et sur lequel ses doigts habiles semblaient se promener. Alix retint de nouveau la main d’Adam sur la garde de son arme et ils furent bientôt assez près pour discerner les fils minuscules tendus entre les bras de l’engin. Remarquant leur présence, et parce que le vacarme étouffait les interpellations de la jeune fille, l’aïeul fit taire la machine.

Une route millénaire

– Mon brave, lança Adam avec raideur (l’étrange habit de l’inconnu lui évoquait des haillons, et la chose de bois l’inquiétait), voulez-vous nous indiquer où nous sommes ?

– À Caudry, mon jeune ami, lui retourna aimablement le vieil homme. Cependant je ne crois pas que ce qui vous préoccupe soit le lieu où vous vous trouvez, mais plutôt le siècle. Vous vous êtes égarés sur une route millénaire, empruntée à votre époque, qu’on nomme aujourd’hui Moyen-âge, par les pèlerins ou les chevaliers voulant rejoindre Saint-Jacques, Rome ou Jérusalem. Une « Voie des étoiles » semée d’Histoire et de légendes… Cette cité-ci est celle de la dentelle, et nous sommes à la fin du XIXe siècle. Cette ville est en plein essor grâce à ce fil que je tisse. Mais je vois qu’il ne sert à rien que je vous emmêle l’esprit avec ces détails. C’est le fil du temps qu’il faut que vous démêliez…

– Comment faire ? hasarda Alix tandis qu’Adam brûlait d’envie d’en découdre avec l’insolent qui les assommait de fadaises hérétiques.

Le vieillard couva le jeune Templier, qui n’était qu’un enfant, et la petite Hospitalière qui prenait soin de lui comme des malades et des blessés qu’elle et ses sœurs recueillaient dans les Commanderies semées sur le chemin de Compostelle, d’un regard indulgent. Puis, il tendit la main vers l’Ouest.

– Suivez votre route… Ne vous laissez pas déstabiliser par les êtres que vous y rencontrerez, à la croisée des couloirs du temps : cette voie est si riche de légendes… Peut-être même y croiserez-vous, à Ligny, ou Caullery, Selvigny, Walincourt, Malincourt, Villers-Outréaux… des promeneurs du XXIe siècle. Je ne vous en dis pas plus. Allez ! Et, jeune Templier, conclut-il à l’intention d’Adam, n’aie aucune crainte : un peu plus loin, tu trouveras une pierre gravée, un signe chrétien voué à détourner les influences maléfiques… Mais allez, mes enfants, allez, ne perdez pas encore plus de temps ! »

Une dernière fois, Alix retint son compagnon ulcéré par la légèreté avec laquelle le mécréant s’adressait à lui. Et les deux enfants reprirent leur marche. Bientôt, à l’horizon, se profila la haute et imposante silhouette d’un château…

Suite au prochain épisode, à Ligny-en-Cambrésis !

Par Hélène Harbonnier

.

Rappelons que le chemin emprunté par Adam et Alix sera celui que fouleront les marcheurs participant à l’inauguration du nouveau tronçon du chemin des Commanderies balisé par l’association caudrésienne Via Septemtriones Templi.

Dimanche 12 mai, à 8 h, accueil à Villers-Outréaux, place de l’église ; à 8 h 30, transfert en car vers Caudry (réservation obligatoire par téléphone ou mail, participation 5 €) ; à 9 h, accueil à Caudry, office de tourisme (collation) ; à 9 h 30, départ de la marche.

Contact : 06 49 88 64 58

Mail : viaseptemtrionestempli@gmail.com.

Site : https://viaseptemtrionestempli.wordpress.com/

.

L’article au format PDF : Clic !

Cet article a été publié dans Revue de Presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.