De Caudry à Villers-Outréaux, Via Septemtriones Templi continue d’avancer sur la route des Templiers

logo la voix du nordDimanche 5 mai 2013

.

De Caudry à Villers-Outréaux,

Via Septemtriones Templi

continue d’avancer

sur la route des Templiers

Alix 2Adam 2

Dans une semaine, une marche inaugurale matérialisera, entre Caudry et Villers-Outréaux, un nouveau tronçon de la «Via Septemtriones Templi», le chemin des commanderies templières et hospitalières en cours de balisage sur le territoire. Une variante aux chemins de Saint-Jacques de Compostelle inspirée à une association dédiée par des vestiges et les Histoires, voire les légendes qui y reposent… D’ici au 12 mai, nous allons nous promener sur cette «voie des étoiles» en compagnie de deux personnages, Adam et Alix, pour mieux en explorer les légendes.

Explications.

Il était une fois un chemin sinon légendaire, du moins emblématique, conduisant les pèlerins chrétiens à Saint-Jacques de Compostelle. De nos jours, une association se créa pour valoriser la portion de cette route qui traverse le Nord de la France, dénommée Saint-Jacques en Boulangrie, et qui poursuit son ouvrage à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Il y avait une fois, des proches de cette association qui se rendirent compte qu’aux environs de cette voie, qu’on dit « des étoiles », scintillaient des vestiges en lien proche ou lointain avec les ordres templiers et hospitaliers. Des ordres religieux dont les tenants, moines ou nonnes, avaient pour charge, respectivement, de protéger les pèlerins et chevaliers en route pour Saint-Jacques, Rome ou Jérusalem, de mauvaises rencontres, et de recueillir et soigner les malades et blessés au sein des « commanderies hospitalières ». De cette découverte, une nouvelle association naquit, qui se baptisa « Via Septemtriones Templi », du nom de l’objet de sa quête. Et le 12 mai 2012, elle inaugura, entre Boussières-en-Cambrésis et Caudry, un premier tronçon de cette « via », qui à terme rejoindra le Valenciennois, plus précisément l’Amandinois – l’un des nœuds sur l’écheveau des chemins de Saint-Jacques…

Pile un an plus tard, c’est un deuxième tronçon qui sera inauguré, entre Caudry et Villers-Outréaux, aux portes du Vermandois vers lequel se poursuit le chemin. Dix-neuf kilomètres via Ligny-en-Cambrésis, Caullery, Selvigny, Walincourt, et Malincourt. Dix-neuf kilomètres que pourront emprunter les randonneurs, à pied, en vélo ou pourquoi pas à cheval, et semés de légendes : selon les époques, on aurait pu y croiser Jeanne d’Arc enchaînée, un seigneur de Walincourt « particulièrement belliqueux » cité par Voltaire pour avoir inspiré à Cervantès son Don Quichotte, voire Louis Blériot qui vit le jour dans un maison de Malincourt…

À la découverte de cette nouvelle portion de chemin mais aussi des légendes qui la constellent, nous vous proposons toute cette semaine une série d’articles « romancés », dont les héros seraient Alix l’hospitalière et Adam le templier. Deux personnages dessinés, créés pour Via Septemtriones Templi par Laurent Grioche, artiste peintre basé à Hermies. Leur raison d’être au départ : illustrer un topoguide prochainement créé à destination du jeune public, parallèlement à celui déjà existant. Gageons que le duo, en route pour les croisades quelque part autour du XIIIe siècle. Rêvons qu’ils se soient égarés au carrefour des époques. Il était une fois…

À suivre !

Par Hélène Harbonnier

.

L’article au format PDF : Clic !

Cet article a été publié dans Revue de Presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.