Inauguration du chemin historique des Commanderies

Samedi 12 mai 2012

.

Inauguration, aujourd’hui,

du chemin historique des

Commanderies

 Les réunions ont été nombreuses depuis le début de l'aventure. Ce matin, le premier tronçon sera inauguré. Les réunions ont été nombreuses depuis le début de l’aventure.

Ce matin, le premier tronçon sera inauguré.

| BOUSSIÈRES-EN-CAMBRÉSIS |

Guy Boussekey et les membres de son association « Via Septemtriones Templi » vont inaugurer, … officiellement ce samedi, le premier tronçon du chemin historique des Commanderies templières et hospitalières. « Un grand moment » de l’avis même du président.

Les participants seront accueillis par la municipalité boussiéroise, face à la tour carrée de l’église Saint-Médard datant de 1572, à 8 h 30. Quelques minutes plus tard, vers 9 heures, ils effectueront une marche de 9 kilomètres jusqu’à la basilique Sainte-Maxellende de Caudry, sur le chemin des Commanderies hospitalières et templières, sur les pas des moines chevaliers, à l’ombre des moulins à vent. Le parcours, d’une durée de deux heures environ, s’acheminera donc en direction de la basilique Sainte-Maxellende de Caudry via Carnières, Fontaine-au-Pire et Beauvois-en-Cambrésis.

Vers 11 h 15, la pose d’une balise sur le chemin des étoiles vers Compostelle est prévue.

Le projet.

Il vise à mettre en place un balisage des chemins historiques entre Tournai (Belgique) et Saint-Quentin (Aisne), viaSaint-Amand-les-Eaux, Valenciennes, le Pays solesmois, le Caudrésis et le Vermandois.

Ce balisage concerne le chemin reliant les commanderies tenues dès le XIIe siècle par les moines-soldats de l’ordre du temple, et de l’ordre des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.

L’itinéraire historique consiste à emprunter les anciennes voies gallo-romaines, à la découverte du patrimoine local, au pied des premiers géants, les moulins à vent, ayant connu un véritable essor à l’époque des croisades.

La marche.

La sortie proposée ce matin représente la première pierre d’un chemin qui comptera plus de 150 kilomètres. Il s’agira d’un chemin de randonnée, de pèlerinage ou familial, qui emmènera les marcheurs prochainement, via Compiègne et Paris, tout droit vers les cités de Rome, Saint-Jacques de Compostelle et Jérusalem, sur des traces chargées d’histoire.

Par Bernadette Durieux

Cet article a été publié dans Revue de Presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.